Pathologies Courantes

Les pathologies courantes

Souvent confondu avec un syndrome de Morton. Il est caractérisé par une douleur à la palpation de la 2e tête métatarsienne et de l'articulation métatarso-phalangienne associée.
Elle apparaît souvent lorsque le 1er rayon a perdu sa capacité à prendre la charge et propulser à la marche (ou la course).
Il y a donc un report de charge sur le 2e métatarsien qui est complètement encastré dans le tarse et n'a pas la possibilité d'amortir les chocs comme le 1er métatarsien.
L'articulation associée qui subit toute la charge est donc en souffrance.

Traitement : Il suffit de redonner sa fonction au 1er rayon par des semelles orthopédiques et la douleur disparaît rapidement.

Syndrome algique 2e rayon

Elle est caractérisée par une douleur au niveau de la voûte plantaire lors de la marche ou de la course.

C'est une pathologie très fréquente, elle représente, par exemple, plus de 10% des blessures présentes chez les coureurs de running.

L'étiologie la plus importante de l'aponévrosite plantaire du sportif est liée aux tensions répétées de l'aponévrose, qui sont à l'origine de microdéchirures au sein de ce tissu entraînant par la suite une inflammation chronique.

Myo-Aponévrosite Plantaire

La périostite tibiale est une pathologie du sportif décrite comme une douleur du bord postéro-médial du tibia pendant la marche et la course. A l'examen, la douleur est facilement reproductible à la palpation (24).
Elle représente 5% des pathologies chez les coureurs de running blessés, et fait partie des 10 pathologies les plus courantes chez le coureur de running (20).
Malgré un grand nombre de cas répertoriés chez les sportifs et notamment chez les militaires (35% des blessures) (25), les mécanismes de la physiopathologie de la périostite tibiale sont peu connus (24).

Il ressort cependant plusieurs facteurs de risque importants :

  • Une augmentation trop brutale de la fréquence ou l'intensité des entraînements.
  • L'hyperpronation
  • La rotation médiale de hanche
  • Les antécédents de périostite (23–25).
  • L'usure trop importante des chaussures.

Periostite Tibiale

C'est une douleur de genou (gonalgie) dû à un mauvais fonctionnement du ligament fémoropatellaire latéral ou une augmentation du stress subi par ce ligament (30,31).

Il faut donc rechercher l'étiologie de ce dysfonctionnement afin d'essayer de minimiser ses effets au sein d'un projet thérapeutique complet.

Syndrome fémoro patellaire

Les lombalgies sont des douleurs du bas du dos qui peuvent prendre de nombreuses formes. Les lombalgies peuvent être :

  • De nature fonctionnelle due à des conditions musculosquelettiques altérées. (90% des lombalgies)
  • inflammatoires,
  • infectieuses,
  • arthropathique
  • dégénérative,
  • par fracture de compression

La lombalgie fonctionnelle peut apparaître suite à différentes causes pouvant être traités efficacement par le port de semelles orthopédique après un examen précis de votre posture en
statique et en dynamique par votre podologue.

Lombalgies

Douleur postérieur soit à l'insertion du tendon sur le calcanéus (os du talon), soit plus haut, sur le corps du tendon.
Elle peut apparaître après une reprise du sport, une intensification des entrainement un changement de chaussage ... Elle peut également apparaître progressivement. En sport ou non cette tendinite fait suite à un déséquilibre musculaire de la chaîne postérieur. 

Le traitement sera différent, voir opposé si le déséquilibre de la chaîne postérieur apparaît de façon primaire/causale ou secondaire/réactive. Votre podologue, posturologue trouvera la cause du problème afin de la traiter efficacement. Quelques séances de kiné en complément seront également indiquées.

  • Maladie de Sever
  • Syndrome de la bandelette ilio-tibiale (ou syndrome de l'essuie-glace
  • Tendinite de la patte d'oie

Maladie des adducteurs.

Douleur basse sous-pubienne, irradiant la face interne de la cuisse provoquée par des gestes sportifs, en particulier du footballeur. D'autres sports peuvent être pourvoyeur de pubalgie: triple saut, courses de haies, ski, équitation, danse, escrime, tennis ...

Sources (pour les pathologies) :
(1). Chandler TJ, Kibler WB. A Biomechanical Approach to the Prevention, Treatment and Rehabilitation of Plantar Fasciitis. Sports Med. 2012 Nov 25;15(5):344–52.
(2). Taunton J, Ryan M, Clement D, McKenzie D, Lloyd-Smith D, Zumbo B. A retrospective case-control analysis of 2002 running injuries. Br J Sports Med. 2002 Apr;36(2):95–101.
(3). Lee SY, Hertel J, Lee SC. Rearfoot eversion has indirect effects on plantar fascia tension by changing the amount of arch collapse. The Foot. 2010 Jun;20(2–3):64–70.
(4). Nakamura H, Kakurai S. Relationship between the Medial Longitudinal Arch Movement and the Pattern of Rearfoot Motion during the Stance Phase of Walking. J Phys Ther Sci. 2003;15(1):13–8.
(5). Sarrafian SK. Functional Characteristics of the Foot and Plantar Aponeurosis under Tibiotalar Loading. Foot Ankle Int. 1987 Aug 1;8(1):4–18.
(6). Sharma J, Golby J, Greeves J, Spears IR. Biomechanical and lifestyle risk factors for medial tibia stress syndrome in army recruits: A prospective study. Gait Posture. 2011 Mar 1;33(3):361–5.
(7). Reshef N, Guelich DR. Medial Tibial Stress Syndrome. Clin Sports Med. 2012 Apr 1;31(2):273–90.
(8). Willems TM, Witvrouw E, De Cock A, De Clercq D. Gait-related risk factors for exercise-related lower-leg pain during shod running. Med Sci Sports Exerc. 2007 Feb;39(2):330–9.
(9). Willems TM, De Clercq D, Delbaere K, Vanderstraeten G, De Cock A, Witvrouw E. A prospective study of gait related risk factors for exercise-related lower leg pain. Gait Posture. 2006 Jan;23(1):91–8.
(10). Lafortune MA, Cavanagh PR, Sommer HJ, Kalenak A. Foot inversion-eversion and knee kinematics during walking. J Orthop Res Off Publ Orthop Res Soc. 1994 May;12(3):412–20.
(11). Tiberio D. The effect of excessive subtalar joint pronation on patellofemoral mechanics: a
theoretical model. J Orthop Sports Phys Ther. 1987;9(4):160–5.
(12). Ireland ML, Willson JD, Ballantyne BT, Davis IM. Hip strength in females with and without patellofemoral pain. J Orthop Sports Phys Ther. 2003 Nov;33(11):671–6.
(13). Feller JA, Amis AA, Andrish JT, Arendt EA, Erasmus PJ, Powers CM. Surgical biomechanics of the patellofemoral joint. Arthrosc J Arthrosc Relat Surg Off Publ Arthrosc Assoc N Am Int Arthrosc Assoc. 2007 May;23(5):542–53.